Devenir soigneur animalier et travailler avec des animaux sauvages

Chaque année, le métier de soigneur animalier séduit des milliers d’adolescents, de jeunes et d’adultes. Les premiers souhaitent s’orienter vers une école de soigneur animalier, les autres sont prêts à quitter leur emploi pour une reconversion au sein d’un parc zoologique. Tous veulent devenir soigneur animalier et travailler avec des animaux.

Ce métier offre de nombreux avantages. Il est possible de travailler toute l’année en extérieur, mais surtout d’approcher des animaux incroyables et de partager leur quotidien. Le soigneur animalier assiste à de nombreuses naissances et accompagne les pensionnaires du zoo tout au long de leur vie. Mais ne métier compte aussi quelques contraintes qu’il est préférable de connaître avant de foncer tête baissée. Car beaucoup de personnes sont déçues après quelques mois à travailler dans un zoo.

Cet article présente les différents aspects du métier de soigneur animalier. Il nomme aussi quelques écoles et formations reconnues par la profession. Enfin il donne quelques conseils pour ceux qui cherchent à faire leurs premiers stages dans un parc animalier. Cet article s’appuie sur l’expérience d’un soigneur animalier en poste depuis 2004. Nous vous souhaitons une bonne lecture.

Qu’est ce que le métier de soigneur animalier ?


Allons droit à la vérité. Le soigneur animalier est un agent d’entretien qui travaille dans un parc zoologique, un refuge et parfois un centre de soins pour nourrir les animaux et nettoyer leurs installations. Pour employer d’autres mots : “il donne à manger et il ramasse des crottes toute la journée”. Ces deux activités représentent au moins les deux tiers de son emploi du temps.

Il ne s’agit pas d’un métier de contemplation où l’on décide de son programme de la journée en fonction de son humeur et de ses envies. Les animaux ont besoin d’être nourris très tôt le matin et le soigneur animalier est là pour ça. Puis les animaux auront besoin de retrouver des enclos et des loges propres et le soigneur animalier s’en chargera aussi. Il est impossible d’être inoccupé durant une journée dans un parc zoologique.

Une alimentation adaptée – qui suit les procédures établies et les quantités prescrites – ainsi que de bonnes conditions d’hygiène sont à la base du bien-être animal. En cela le soigneur animalier améliore grandement les conditions de captivité de chaque individu. C’est donc un métier important qui force le respect.

Si le soigneur animalier dispose de suffisamment de temps, mais aussi de réelles connaissances en éthologie – la science du comportement animal – il pourra mettre en place des actions d’enrichissement du milieu. Ceci consiste à améliorer l’environnement sensoriel des animaux pour lutter contre l’ennui. Il faut alors préparer des jeux et les renouveler régulièrement pour que les animaux ne s’en lassent pas.

L’enrichissement du milieu permet d’occuper les animaux captifs. Il est particulièrement important pour le bien-être des singes et des mammifères marins.

Les parcs zoologiques reçoivent des milliers de visiteurs chaque année. Que ces établissements soient publics ou qu’ils soient privés, la présentation au public est leur raison d’être. Il faut donc recevoir et informer les visiteurs, afin de les sensibiliser aux menaces qui pèsent sur la faune sauvage et sur les actions de protection auxquelles les zoos participent : programmes de reproduction en captivité et financement de projets de conservation du milieu naturel.

Le soigneur animalier doit donc être un bon médiateur et aimer partager ses connaissances avec les publics très divers. Les zoos reçoivent des familles, mais aussi des groupes scolaires. Il faut donc s’adapter au besoin de chacun. Il n’y a pas de question bête et les visiteurs doivent recevoir des réponses argumentées.

Le métier de soigneur animalier est donc polyvalent. Il demande aussi une bonne condition physique. Si vous souhaitez en apprendre davantage sur cette profession, consultez le site https://soigneur-animalier-animateur.fr . Vous trouverez aussi des informations sur les actions d’entraînement médical que le soigneur animalier peut être amené à mettre en place pour améliorer le bien-être des animaux. Nous vous laissons le plaisir de découvrir cette dernière mission.

Quelles sont les meilleures écoles de soigneur animalier ?

Le métier de soigneur animalier consiste à appliquer des procédures. Il est donc possible de l’apprendre sur le tas. L’expérience sur le long terme permet de devenir un bon éleveur. C’est un métier qui s’apprend par la pratique, mais qui demande d’être curieux et observateur. L’apprentissage dans une école ou un centre de formation permet de progresser plus rapidement.

Il existe plusieurs écoles reconnues par le secteur des parcs zoologiques. Et quelques-unes délivrent un titre professionnel reconnu par l’État. Les principaux établissements sont :

  • La MFR de Carquefou
  • Le CFPPA de Gramat
  • Le CFPPA de Vendôme

Quelques établissements plus récents se font progressivement une place dans un secteur pourtant assez fermé. Il s’agit de la Ferme Souchinet et de Siane Formation. Ces deux établissements axent leurs enseignements sur la pratique. Vous mettrez la main à la patte tout au long de votre formation. Des visites de zoo sont aussi organisées et vous pourrez rencontrer des responsables animaliers.

Vous trouverez – sur le site internet précédemment cité – la liste des écoles et des centres de formation qui forment pour le métier de soigneur animalier, ainsi que les adresses de leurs sites internet.

Il existe aussi quelques formations à distance qui préparent au métier de soigneur animalier. Bien que certaines l’affirment, aucune de ces écoles ne sanctionnent son cursus par un diplôme. Sans remettre en cause la qualité des cours en ligne qui sont dispensés, il faut savoir que les écoles par correspondance ne sélectionnent pas leurs candidats. Pour suivre leurs enseignements, il suffit de disposer de quelques milliers d’euros. Les recruteurs tiennent compte des efforts de ceux qui se forment par correspondance. Mais ils savent que les écoles ne sélectionnent pas leurs élèves. Il est alors difficile de se fier aux compétences de ces étudiants et de trouver les profils qui correspondent aux besoins d’une entreprise ou d’une organisation publique.

Les écoles de soigneur animalier enseignent aussi sur les mesures de sécurité à respecter pour travailler à proximité d’animaux dangereux, comme ce tigre.

Si vous souhaitez suivre une formation de soigneur animalier, vous devez intégrer l’une des écoles les plus connues. Mais sachez que plusieurs centaines de personnes déposent chaque année un dossier pour intégrer l’une d’elles. Vous devez donc vous préparer pour sortir du lot.

Il est alors possible de suivre des visioconférences en direct avec le dispositif e-learning Préparation soigneur animalier. Les intervenants sont tous issus du monde des parcs zoologiques. Ils sont soigneurs animaliers, vétérinaires ou biologistes. Après quelques mois, vous aurez appris les fondamentaux théoriques (nutrition, médiation, santé animale,…) du métier de soigneur animalier et du fonctionnement des zoos.

Mais il vous faudra aussi faire des stages dans des parcs zoologiques. Les responsables des écoles privilégient ceux qui ont totalisé au moins quatre mois en zoo. Si vous avez aussi une expérience en ferme pédagogique ou en centre de soins pour les animaux sauvages, cela sera un plus.

Comment trouver un stage dans un zoo ?

Convention de stage ou PMSMP

Maintenant que vous êtes au courant des tenants et des aboutissants du métier de soigneur animalier et des prérequis pour intégrer une école reconnue, nous allons aborder le problème des stages.

Pour réaliser un stage de quelques semaines dans un zoo, vous devez obtenir d’une école ou d’une université une convention de stage. Celle-ci n’est accordée que si le stage permet d’appliquer des apprentissages de la formation. Si vous êtes étudiants en agriculture ou en biologie cela sera plus facile à justifier. Mais si vous êtes étudiants en tourisme, il faudra peut-être postuler pour un stage d’accueil ou de pédagogie. La plupart des établissements organisent des activités pédagogiques pour leurs visiteurs et ils pourront peut être vous recevoir comme stagiaire.

Si vous n’êtes plus étudiant, il est possible d’effectuer une période d’immersion dans une entreprise grâce à une PMSMP. Il s’agit d’un dispositif comparable à une convention de stage. Il vous permettra d’effectuer jusqu’à un mois d’immersion dans un même zoo d’accueil. Pour obtenir une PMSMP, il faut contacter la mission locale de votre secteur (https://www.unml.info/les-missions-locales/annuaire/) ou bien une agence Pôle Emploi.

Parcs zoologiques d’accueil

Les parcs zoologiques ont l’habitude de recevoir régulièrement des stagiaires. Pour certains – et malgré des abus constatés – les stagiaires sont totalement intégrés à l’organigramme du personnel. Ils apportent leur aide pour préparer les aliments et nettoyer les cages et les enclos. Ceux qui sont plus à l’aise et parfaitement autonomes vont aussi s’occuper des animations pédagogiques. C’est bien entendu l’occasion d’acquérir des compétences et un savoir-être. On ne peut pas faire un stage enrichissant en restant un simple observateur.

D’autres parcs zoologiques et en particulier les plus importants ne reçoivent en stage que les élèves des écoles de soigneur animalier. Pour ces zoos les stages sont l’équivalent d’une période d’essai. Le stagiaire va être évalué et s’il donne satisfaction à l’équipe des soigneurs animaliers, il pourra être employé comme saisonnier ou à temps plein.

Si vous souhaitez trouver un stage en zoo, il faudra commencer par contacter les plus petits établissements. Ceux-ci reçoivent moins de demandes de stage et ils pourront plus facilement vous recevoir. Vous pouvez trouver une liste des parcs animaliers en effectuant sur un moteur de recherche la requête “parc animalier”, “zoo”, “jardin zoologique” associée au département ou à la région que vous ciblez. Vous pouvez aussi ajouter comme critère de recherche le genre d’animaux qui vous intéressent le plus. Par exemple : les fauves, les primates, les éléphants, les reptiles,… Vous pourrez alors découvrir des zoos moins connus, parfois pas très loin de chez vous, mais qui pourront très bien vous former.

Une fois votre demande de stage envoyée (préférez l’email pour plus de facilité), vous pouvez attendre quelques jours, puis téléphoner à l’établissement pour montrer votre motivation. Un coup de fil permet parfois de faire aboutir une demande qui était au point mort, faute de temps pour être traitée.

Alors bientôt soigneur animalier ?

Nous espérons que cet article vous aura apporté des éléments nouveaux. Si vous l’avez trouvé intéressant, merci de le partager sur les réseaux sociaux. D’autres personnes peu informées pourront ainsi en bénéficier. Si vous connaissez une personne de votre entourage qui souhaite devenir soigneur animalier, communiquez lui le lien. Elle vous sera reconnaissante.

Nous vous remercions pour votre temps de lecture. Et dans l’attente de vous croiser dans les allées d’un parc zoologique, nous vous souhaitons une bonne continuation. À bientôt.

1 commentaire

  1. Article très intéressant. Merci !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.